Les 3 centres du Leadership pour passer du Stress à la Résonnance

Newsletter stress expert novembre 2014

 

Activer nos Trois Centres du Leadership

Le Leadership est un sujets des plus vendeurs… Mais de vendre quoi au final ? Des histoires qui font rêver, comme celles des grands auteurs de livres sur le Leadership, principalement américains, mais aussi nombre de formations, d’accompagnement des ressources humaines en entreprise.

Ces livres et accompagnements se basent sur de nombreux modèles, compétences ou capacités à acquérir, comme le charisme, l’influence, l’écoute… Plus nous regardons avec recul ces différentes approches et ce qu’elles préconisent sur le Leadership, plus nous réalisons que le Leadership est de plus en plus difficile à atteindre, tant les compétences à développer sont nombreuses, et aussi souvent contradictoires dépendamment des différentes références citées.

Et finalement, atteindre son Leadership par ce type d’approches nous conduit souvent à encore plus de pression, ou de Stress, puisqu’il se traduit par des obligations : « Il faut parler ainsi, il faut écouter, il faut développer tel type de compétences, d’attitudes, de comportements… »

Comme l’a indiqué le psychologue Daniel Goleman dans ses ouvrages largement diffusés sur l’Intelligence Emotionnelle, les compétences de gestion et d’influence sur les autres ne se développent d’elles-mêmes que s’il y a un prérequis de travail important sur soi, de conscience de ses émotions, de ses forces et faiblesses. La connaissance de nos particularités, de notre fonctionnement personnel, nous confère alors une puissance, celle de notre propre Leadership. Ce n’est pas celui des livres que nous avons cités ci-dessus, qui recommandent des références et comportements extérieure. Au contraire, il s’agit de trouver notre propre style de Leadership, celui qui nous correspond, et qui va nous conduire du Stress à la Résonnance.

Notre approche du Leadership, à l’opposé de partir de contraintes extérieures, propose, dans la lignée des recherches de Daniel Goleman, de partir de chaque individu, de ses valeurs, forces et talents. Cela en considérant la personne dans son entièreté, que nous représentons par Trois Centres : le Cerveau, le Cœur et, en dernier le Corps que nous situons au ventre, centre de gravité du corps. Il s’agit clairement d’un modèle simple, anthropologique et basé sur notre physiologie. Il a été par ailleurs récemment démontré scientifiquement que le système digestif entérique est un système neuronal de la taille de celui du cortex d’un chien, de l’ordre de 200 millions de neurones. Quant au Cœur, il possède aussi un petit système neuronal de l’ordre de 40 000 neurones, mais aussi développe le champ électromagnétique le plus puissant du corps, jusqu’à 5 000 fois plus puissantes que celui généré par le cerveau.

Ce modèle se précise selon des axes d’intériorisation et d’extériorisation, et nous trouvons ainsi les capacités de chacun selon :

  • Le Centre du Cerveau, avec à l’extérieur notre vision, que l’on transmet au monde, et à l’intérieur nos pensées, nos réflexions.
  • Le Centre du Cœur, avec à l’extérieur la qualité de nos relations, et à l’intérieur nos émotions, ce qui nous anime.
  • Le Centre du Corps représente à l’extérieur notre capacité d’action, et à l’intérieur, notre capacité de sensation physique.

Retrouver son Leadership selon ses Trois Centres, c’est prendre conscience de ses Trois Centres, de la manière dont ils sont complémentaires, et tous utiles pour notre développement. Et nous en avons une utilisation différente, tout d’abord par nos particularités individuelles, et ensuite par le contexte et les activités que nous menons. Cette prise de conscience consiste à revenir en contact de ces Trois Centres et de leur fonctionnement conjoint, à n’importe quel moment.

À titre d’exemple, la respiration profonde ou ventrale, utilisée en relaxation, en cohérence cardiaque et parfois en méditation –comme la méditation pleine conscience-, permet ainsi de reconnecter nos Trois Centres. Dans un environnement professionnel, un exercice simple consistant juste à poser nos mains sur notre ventre pour le détendre et y sentir le mouvement permet, en quelques secondes, de retrouver notre contact avec nos Trois Centres.

Cette reconnexion à nos Trois Centres nous conduit à retrouver ce qui est important pour nous, nos valeurs,  et de relier de nombreuses ressources dont nous avons besoin à l’instant présent. Celles-ci nous conduisent à un sentiment de bien-être plus affirmé, et aussi à réaliser nos activités avec un plus grand impact. Les leaders qui nous inspirent, comme nous pouvons le constater, sont bien souvent des leaders présents dans ces 3 centres : présents dans leur corps qui s’impose, présents dans leur capacité relationnelle à nous faire partager leurs émotions, et forts de leurs visions qu’ils nous transmettent.

 

Rayonner nos Trois Centres

L’activation des Trois Centres réduit le besoin de reconnaissance extérieure que nous ressentons tous en tant qu’êtres humains. Puisque nous avons notre reconnaissance interne, nous sommes plus à même de nourrir nos propres besoins. Notre chemin, notre voie de réalisation se fait plus claire, et nous le vivons plus avec nos Trois Centres, donc entièrement en nous-même. Cette complétude intérieure se ressent en fait de l’extérieur, qui est souvent perçue comme une confiance en soi. Ce qui conduit l’environnement à s’intéresser plus à notre approche, à cette clé de confiance, d’estime de nous que nous avons développée. Nous sommes alors prêt à interagir et enrichir notre environnement de notre propre expérience.

Se présenter est un acte fondamental, créateur, c’est montrer qui nous sommes, et cela nous renvoie à nous-même et à de nombreuses expériences passées parfois douloureuses. L’acte de se présenter devant un groupe, ou de présenter un sujet devant un groupe, est aujourd’hui reconnu comme étant le plus grand stress pour un individu dans l’entreprise, ce n’est donc pas négligeable !

Le chercheur en psychologie Albert Mehrabian a effectué en 1971 des études qui font encore référence dans le domaine de la présentation, la règle des 3 vecteurs de la communication ou règle des 3 V :

  • 7% pour la communication verbale, avec le contenu des mots.
  • 38% pour la communication vocale para verbale, se fondant sur les caractéristiques de la voix.
  • Et 55% pour la communication corporelle non verbale, ou la posture, celle que l’on voit, qui était donc considérée comme visuelle.

Ceci nous conduit à l’analogie suivante : dans le cadre d’une présentation ou d’une communication, cette règle des 3 vecteurs s’applique aux Trois Centres :

  • 7% de notre impact en communication et présentation se base sur les mots, la parole, le contenu de ce que nous disons. C’est notre centre du Cerveau qui est activé, nous partageons alors nos pensées.
  • 38% de notre impact se base sur le chant, la musicalité, notre intonation de voix. C’est notre centre du Cœur qui est activé.
  • Et 55% se base sur notre posture corporelle, comment nous nous tenons. C’est notre centre du Corps qui est activé, nous sommes vraiment physiquement présents pour nos interlocuteurs.

Même si ces pourcentages semblent disproportionnés, et que notre comparaison puisse passer pour « simplificatrice », nous la maintenons dans le cadre où elle nous permet de rééquilibrer le déséquilibre actuel de notre société, principalement focalisée sur le centre du Cerveau. Nos émotions, au centre du Cœur, ainsi que notre Corps, sont souvent dévalorisés. Prendre conscience de leur impact nous permet ainsi de les rééquilibrer et de les vivre pleinement.

Enfin, les Trois Centres nous permettent de développer notre art de la Communication avec nos interlocuteurs, et d’adresser ainsi la résolution de tout conflit. La communication, c’est la conjonction de deux actions :

  • Être nous-même présent aux autres, donc depuis nos Trois Centres,
  • Être totalement à l’écoute des autres, les accepter tels qu’ils sont dans leur monde.

Ne pas se subordonner aux autres, ne pas les subordonner à nous-même, dans ce subtil équilibre réside l’art de la communication constructive, celle-ci se base sur le respect des Trois Centres de notre interlocuteur, ses pensées et visions, ses émotions et son besoin de relation, ce qu’il ressent et son action, de même que pour nous.

Cet art de la communication est à l’origine de notre authenticité, basée sur notre vulnérabilité et source de notre plus grande puissance. Etre authentique c’est reconnaître qui on est vraiment avec nos forces et faiblesses, et être en accord avec cela, s’afficher ainsi vis-à-vis de nos interlocuteurs. Ne plus garder une façade, ou un masque pour nous protéger, ou apparaître plus fort afin de pouvoir séduire ou convaincre. L’inspiration provient d’une reconnaissance simultanée des opposés, de nos forces et faiblesses, dans toute situation et toute communication.

 

La Résonnance des Trois Centres dans une équipe ou Organisation

La capacité de rayonnement d’un individu lui permet de rentrer en communication avec d’autres interlocuteurs, de vibrer à leur niveau et d’interagir de manière dynamique avec l’environnement.

Qu’en est-il alors au niveau d’une équipe ? Il est possible d’atteindre des niveaux de confiance, d’engagement et par conséquent de performance très élevé, de par un travail d’accompagnement et d’approfondissement particulier.

Le premier élément est, comme le disait Einstein, que l’on ne peut pas résoudre une problématique avec le niveau de conscience qui l’a créée. En d’autres termes, l’équipe ne peut que difficilement se prendre en charge elle-même et résoudre elle-même ses blocages internes, quelle que soit sa volonté. En effet, pour sortir des résistances et non-dits internes, l’équipe nécessite l’intervention d’accompagnateurs externes à cette équipe, qu’ils fassent partie de l’entreprise –accompagnateurs internes- ou non.

Un travail de « Team Building », de construction d’équipe, communément proposé par des coachs, permet de progresser sur cette capacité de résonnance. Et là, il y a presque autant de démarches que d’écoles de coaching, voire même de coachs… En effet, quand nous touchons à l’humain, nous sommes dans le domaine de la subjectivité.

Il y a aussi des démarches d’approfondissement des valeurs d’une équipe plus ou moins objectives, à l’exemple de celle de Richard Barrett au niveau d’une organisation

Comment choisir donc celle qui permettra à une équipe d’avancer sur le chemin de sa performance ?

Le second élément, c’est celui de votre choix d’accompagnement, qui, pour être optimal, doit se baser simultanément sur nos analyse, intuition et ressentis. Faites-le en répondant à la question : « A qui pouvons nous confier ce qui nous paraît le plus cher ? » En effet, l’équipe de Leadership, de Management, ou de Direction, est l’organe au centre du fonctionnement de l’entreprise. Son temps, son énergie et son investissement lui sont comptés. Nous n’avons pas le luxe. Notre recommandation, activez vos Trois Centres pour prendre cette décision, individuellement ou en équipe :

  • Comment depuis le centre mental du Cerveau analysez vous les résultats, la vision proposée ?
  • Comment depuis votre centre du Cœur et vos émotions percevez-vous et expérimentez-vous l’accompagnement proposé ? Vous sentez-vous à la fois en confiance, et à la fois avec des sujets qui vous inspirent ?
  • Comment, depuis votre centre du Corps, vous projetez-vous dans cet accompagnement ? Vous sentez-vous tirés en avant vers l’action ? Et quels ressentis cela génère en vous ?

Cette triple approche vous permet de concilier analyse, intuition et synthèse. Vos décisions sont alors beaucoup plus profondes et complètes, et étonnamment performantes.

Le troisième et dernier élément, c’est celui de la démarche d’accompagnement en tant que telle. Pour effectuer des changements en profondeur, celle-ci doit être réalisée par des accompagnateurs vivant leurs Trois Centres. En effet, plus l’activation sur les Trois Centres sera fonctionnelle, plus le degré d’inspiration des accompagnateurs et niveau d’authenticité sera élevé, plus l’équipe pourra s’ouvrir à ces dimensions.

En d’autres termes, ne choisissez pas un coach qui ne reste que coach, sans être authentique. De même que le formateur qui reste dans une posture de formateur, respecte certes les attentes, mais n’atteint pas de résultats ambitieux et inspirants, le coach restant dans sa posture de coach imposant de la distance ne portera pas la dimension de Résonnance pouvant conduire votre équipe à des sommets !

Pour plus d’approfondissements sur les Trois Centres du Leadership, suivez-nous sur : www.essence-leadership.com